•  
  • Tél : 02 96 45 94 25
  •  
 

Faire offrir une messe

 

"L'eucharistie, source et sommet de toute la vie chrétienne"
 
Constitution dogmatique Lumen Gentium du concile Vatican II (n°11). 
 

Ce sacrement est le Mémorial non sanglant du sacrifice de Jésus-Christ offert à Dieu Notre Père. Cette prière a donc une portée, une puissance qui sont sans équivalent et dépassent largement notre entendement.

Le pain et le vin consacrés par les mains du prêtre ne sont pas les symboles d’une vieille histoire, fut elle belle ! Mais deviennent réellement le Corps Sacré et le Sang Très Précieux de Notre Sauveur.

Le Sauveur sauve réellement, il guérit nos blessures, nous lave de nos péchés, nous fait entrer dans son Amour, c’est une vie nouvelle !

 

Tel un mendiant à la porte de nos cœurs, Le Christ nous appel à lui rendre Amour pour Amour.

Il veut nous faire entrer dans sa Divinité, c’est un trésor inouï !

 

L’Eglise permet à chaque croyant de s’associer à cette incomparable don, de manière particulière, en faisant célébrer une messe pour des intentions spécifiques. (Pour des jeunes mariés, des nouveaux prêtres, un défunt, un malade, un ami, un ennemi, un voisin, pour soi-même, pour le monde, pour l’Eglise… en action de grâce pour un anniversaire de naissance, de mariage, d’ordination, pour une guérison, une grâce obtenue, etc.…).

 

Faire dire une messe, c’est s’associer soi-même avec une plus grande intimité à l’offrande du Christ au Père Eternel.

Faire dire une messe, c’est investir dans le Royaume des Cieux.

Offrir une messe, une neuvaine, un trentain grégorien, c’est aussi soutenir concrètement nos chers prêtres, qui doivent pouvoir « vivre de l’autel », ainsi que soutenir la vie de nos communautés et de l’Eglise.
C'est enfin une marque de charité pour ceux à qui nous l'offrons et un témoignage de reconnaissance à Dieu lui-même.

  

Quelques méditations sur l'Eucharistie

 ____________________
 

Les honoraires de messes sont fixés par la conférence des évêques, ils sont légitimés et encadrés par le droit canonique.  La messe n'a évidemment pas de prix, mais dès les origines, les fidèles ont voulu participer à l'Eucharistie par des offrandes en nature ou en espèces. Elles étaient destinées à assurer les frais du culte, la subsistance des prêtres, la vie de l'Eglise. C'est l'origine de la pratique des "honoraires de messe" qui s'enracine dans l'Ancien Testament où le prêtre recevait une part des sacrifices faits à Dieu.

 

Comment faire ?


Se rapprocher de sa propre paroisse pour soutenir l’Eglise locale.

Carte des diocèses Français


Faire dire une messe dans une communauté religieuse, une fraternité, un ordre monastique*, chacun librement selon sa propre sensibilité.


Faire offrir une messe directement par le Net* en donnant, selon désirs, les intentions ainsi que le règlement des honoraires en ligne.

 
 
*Listes non exhaustives, données à titre purement indicatif.